Burkina Faso : La CEDEAO demande aux militaires de retourner dans leurs casernes.

Après le coup de force des militaires au Burkina soldant par l’arrestation du président Roch Marc Christian Kabore par les militaires, la CEDEAO réagit.

Par un communiqué, elle se dit suivre avec une grande préoccupation l’évolution de la situation politique et sécuritaire au Burkina caractérisée par un coup de force.

Elle condamne cet acte qui ne saurait être toléré au regard des dispositions réglementaires pertinentes.

Par ailleurs, la CEDEAO demande aux militaires de retourner dans leurs casernes, de maintenir une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités pour résoudre le problème.