Abazene Seid serait-il le tombeur de Bakari Abbo DG de l’ONECS ?

On dirait que l’appel du prof Abazene Seid serait tombé dans l’oreille du Maréchal du Tchad. On se rappelle, il y a, à peine cinq jours, l’enseignant chercheur Abazene Seid a sollicité l’intervention du Chef de l’Etat pour mettre de l’ordre dans “l’incurie” de l’Office National des Examens et Concours du Supérieur  (ONECS).
Apparemment le président de la république semble être touché par le message somme toute “émouvant” d’Abazene. En voici la teneur tel que publié sur sa page Facebook du 23 juillet 2020.

“J’interpelle le président de la république, en sa qualité de chef suprême de l’administration, qu’il ordonne de mettre un terme à la persécution de mon fils Oumar Mohammad Sa-îd Abbazen Sa-îd, technicien supérieur de santé, persécuté par le service public de l’Onecs pour le seul péché qu’il est mon fils, même s’il estime que je suis indigne d’être tchadien. Ce n’est pas sa faute si Dieu a voulu qu’il soit mon fils.
On ne peut pas utiliser le service public pour se venger…surtout contre un innocent.”

Finalement chose faite! Au terme d’un décret rendu public ce 28 juillet 2020, le Chef de l’Etat remplace Bakari Abbo à la tête de l’ONECS par Abakar Hassaballah. Par ailleurs son adjoint Achair Langaba est aussi muté pour céder la place à Mme Touroumal Djidingar.
Comme quoi, chers commis de l’Etat, le public tchadien a l’oeil sur vous!

Ali Mahadi
tchadmedias@gmail.com
Tel: 9558 7001/6828 7682